L’histoire du Petit Chaperon Rouge

Il était une fois une petite fille de village, la plus jolie qu’on eût su voir ; sa mère en était folle et sa grand’mère plus folle encore….
On connait la suite, la mère prépare des galettes qu’elle fait porter par sa fille à la grand’mère qui habite de l’autre côté de la forêt, la petite rencontre le loup, celui ci arrive en premier chez la grand’mère et la dévore. A partir de là, les versions divergent !
Au Moyen-Age, une tradition orale, reprise dans la plupart des pays d’Europe, donne une version très sanglante où le loup convie la petite à un repas où il sert à manger… la grand’mère !
La version de Perrault du 17è siècle est la plus ancienne qui soit retranscrite, c’était également la première fois que des contes s’adressaient directement à des enfants et non plus à des adultes chez qui les contes de fées étaient très à la mode. Dans cette version déjà édulcorée, le loup mange la vieille dame en se cachant des bûcherons qui travaillent dans la forêt voisine. Il tend ensuite un piège au Petit Chaperon rouge et finit par la manger. L’histoire en finit là, sur la victoire du loup. Pas de fin heureuse pour l’héroïne, la morale de Perrault est sans appel.
Chez les frères Grimm au 19è siècle, la fillette fait la rencontre d’un loup, qui finit par la piéger et la dévore elle et sa grand-mère. Un chasseur vient néanmoins pour les sauver en ouvrant le ventre du loup. Le Petit Chaperon rouge et sa grand-mère en sortent saines et sauves.

 

DSC_2647…..Et pour nous ?
Nous faisons le choix de donner les clés de l’histoire traditionnelle aux enfants, et de les inciter à être actifs.
Nous partons du présupposé que les enfants connaissent l’histoire du loup, qu’ils l’attendent et le redoutent. Dans notre histoire, notre grand’mère raconte ce qui s’est passé dans un autre temps, mais elle ne veut pas connaître la même fin , alors elle s’entraîne, elle boxe, elle fait de l’aérobic, de la musculation ! Elle est là pour guider les enfants, pour qu’ils n’aient pas peur, et qu’ils sachent se défendre.
Notre histoire commence….
C’est le jour anniversaire de la grand’mère, elle a 100 ans ! C’est la fête, elle prépare un gâteau d’anniversaire et surtout surtout, elle attend sa petite fille…. Notre histoire parle de la transmission de l’histoire, de la confiance que la grand’mère va donner à sa petite fille en l’aidant à identifier le loup et à le combattre, à ne pas en avoir peur.
C’est une histoire de relai entre les générations, c’est aussi une histoire sur le temps qui passe, sur la filiation, sur l’importance de raconter des histoires pour donner des clés pour la vie.
Au fil du spectacle, d’autres contes des frères Grimm sont racontés par la grand’mère, comme une veillée d’autrefois.

 

chaperon      La Mise en Scène

Nous nous trouvons chez la grand’mère, il y a un vieux poêle, des tapis, un drôle de fauteuil à roulettes, une fenêtre en fond de scène. Pendant le spectacle, les enfants sont pleinement intégrés à la fête anniversaire, on commence avec des confettis, on finit en chantant Bon Anniversaire tous ensemble, et entre temps les enfants auront vu le loup, ils l’auront apprivoisé, ils auront surtout apprivoisé leur peur.
Le rapport à la peur est primordial dans ce conte, et en général dans la vie d’un enfant. J’ai voulu aborder une initiation à la peur, comme une reconnaissance de cette émotion avant d’entrer dans le monde des adultes. Et bien sûr l’autre versant de la peur, c’est le désir, ces 2 émotions étant fortement portées par la figure du loup.
A plusieurs reprises, on verra passer Le Petit Chaperon Rouge au loin par la fenêtre, une video projetée, référence à la lanterne magique des entresorts forains. A chaque passage la petite a grandi, d’abord elle a 2 ans, puis 4, puis elle est adulte… et toujours avec son chaperon rouge qui fait le lien entre les personnages au long des années. Une des thématiques profondes de ce conte est le temps, le temps humain avec ses 3 générations de femmes, la petite fille, la mère et la grand’mère, chacune prenant le relais de l’autre sans en parler directement ; c’est sans doute cela aussi qui rend cette histoire si envoûtante pour les adultes et les enfants.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s